La dépression est une trouble qui implique l'humeur, l'esprit et mais aussi le corps de quelqu’un. Cela affecte la façon dont il mange et dort, ressent et pense. Il ne s’agit pas seulement d’une tristesse passagère ou d’une faiblesse personnelle.

Sans traitement, les symptômes peuvent prendre des semaines, des mois, voire des années avant de disparaître. Un traitement approprié aide à la plupart des personnes dans des états dépressifs.

Il existe trois types de troubles dépressifs: la dépression majeure, la dysthymie et le trouble bipolaire.

La dépression majeure implique une combinaison de symptômes qui interfèrent avec la capacité de travailler, d'étudier, dormir, manger et profiter des activités autrefois appréciées. Un tel épisode qui rend la personne inapte, peut se produire une ou plusieurs fois pendant la vie.

Dysthymie implique des symptômes chroniques qui, même s’il ne rendent pas la personne inapte, l’empêchent d’avoir un bon fonctionnement, en particulier affectif. De nombreuses personnes connaissent une expérience dysthymique et des épisodes majeurs de dépression à un moment dans la vie.

Le trouble bipolaire (maniaco-dépressive) est caractérisé par des changements cycliques de l'humeur: les épisodes maniaques et les épisodes dépressiffs. Ces sautes d'humeur peuvent être spectaculaires et rapides, mais elles sont souvent progressives. Dans un épisode maniaque, la personne peut être superactive, très bavarde et avec une grande quantité d'énergie. La manie affecte souvent la pensée, le jugement et le comportement social, en causant de graves problèmes et des comportements gênants au niveau social. L'individu peut se sentir exalté, prends des décisions inconsidérées à titre professionnel ou personnel. Non traitée, la manie peut conduire à un état psychotique (perte du sens de la réalité).

Symptômes: les symptômes suivants ne sont pas tous présents, pour certains individus on en observe moins que pour d'autres. La gravité des symptômes varie d'un individu à l'autre et ils peuvent se manifester différemment dans le temps pour le même individu.

Pour les épisodes dépressifs il y a ces symptômes:

- La tristesse, l'angoisse, la sensation de vide à l'intérieur;

- Une attitude pessimiste et le manque d'espoir;

- Sentiments de culpabilité, d'impuissance et de manque de valeur;

- Manque d'intérêt ou de plaisir pour les actions et les hobby qu' autre fois lui plaisaient, y compris le sexe;

- basse énergie, fatigue;

- Difficulté à se concentrer la prise de décision;

- Etat de l'insomnie - il se réveille très tôt le matin ou il dort plus;

- Perte d'appétit et de poids, ou gagne du poids en mangeant plus;

- pensées et tentatives de suicide;

- Irritabilité et nervosité;

- Des symptômes physiques persistants qui ne répondent pas au traitement médicamenteux (céphalées, troubles digestifs, les douleurs chroniques, etc.)

Pour les états de manie il y a ces symptômes:

- l'excitation excessive ou anormale;

- Irritabilité inhabituelle;

- Faible besoin de sommeil;

- mégalomanie;

- Parle beaucoup;

- Passer d'une idée à l'autre;

- Un désir sexuel excessif;

- Augmentation de l'énergie;

- Le juge superficielle;

- Le comportement social inapproprié.

Causes

Il y a des cas où la dépression se manifeste sur plusieurs générations (il est donc possible qu’une certaine vulnérabilité biologique soit héréditaire), en particulier pour le trouble bipolaire. La dépression majeure peut aussi se manifester, de génération en génération, bien qu'il existe des situations où il n’y a pas d’antécédents familiaux de dépression. Souvent, la dépression est associée à des changements dans la structure ou le fonctionnement du cerveau. Les personnes qui ont une faible estime de soi et adoptent une attitude pessimiste en général ou qui sont déjà débordés par le stress, sont prédisposées à la dépression. Des recherches récentes ont montré que les changements physiques peuvent être accompagnés par des changements mentaux. Maladies physiques, telles que crise cardiaque, cancer, troubles hormonaux, maladie de Parkinson peuvent provoquer une dépression, l'apathie et le manque de désir pour prendre soin des besoins physiques, prolongeant ainsi la période de récupération. Une perte grave, relation difficile, les problèmes financiers ou de tout changement dans la vie (ou inattendus) peuvent également conduire à un épisode dépressif.

Souvent, une combinaison de facteurs génétiques, psychologiques et environnementaux sous-tendent les troubles dépressifs.

Dépression chez les femmes

Statistique, la dépression est présente à un taux double chez les femmes comparativement aux hommes. De nombreux facteurs hormonaux peuvent contribuer au taux de dépression chez les femmes: changements menstruels, la grossesse, l'avortement, la période post-partum, ménopause. Les femmes doivent faire façe à d'autres stress tels que: les responsabilités au travail et la maison, sont des mères célibataires, qui prennent garde pour enfants et parents âgés.

Beaucoup de femmes sont particulièrement vulnérables après la naissance d'un enfant. Les changements physiques et hormonaux, et de nouvelles responsabilités peuvent être des facteurs conduisant à la dépression post-partum chez certaines femmes. Si certains états transitoires de tristesse sont courants pour les nouvelles mamans, un épisode dépressif n'est pas normal et nécessite une intervention active. Elle a besoin du soutien des médecins et de la famille pour l'aider à retrouver une bonne condition physique et mentale, ainsi que la capacité à prendre soin et à se réjouir de l'enfant.

Dépression chez les hommes

Bien que la dépression est moins présente chez les hommes que chez les femmes, ils reconnaissent plus difficilement souffrir de dépression et même les médecins le soupçonnent moins. Le taux de suicide est pourtant multiplié par 4 chez les hommes, bien qu'il y ait beaucoup de femmes qui le tente. La dépression des hommes est souvent masquée par l'alcool et les drogues ou l'habitude socialement acceptable de travailler excessivement.

La dépression chez les hommes ne se manifeste pas par le désespoir et l'impuissance, mais par de l'irritabilité, la colère et de découragement. Ainsi, la dépression peut être très difficile à reconnaître chez les hommes. Même quand un homme se rend compte qu'il est déprimé, il sera moins enclein à demander de l’aide qu’une femme.

La dépression chez les personnes âgées

Il y a cette idée erronée qu’il est naturel que les personnes âgées se sentent déprimées. Au contraire, de nombreuses personnes âgées sont satisfaites de leur vie. Parfois, lorsque la dépression se manifeste, elle n’est pas prise en compte, étant considérée comme une partie normale du vieillissement.

La dépression chez les personnes âgées, non diagnostiquée et non traitée, cause beaucoup de souffrances à la fois pour la famille et pour les personnes qui autrement auraient une vie normale.

Quand ils vont chez le médecin, ils présentent généralement des symptômes physiques, étant donné que les personnes âgées sont souvent réfractaires à parler de sentiments de tristesse, de désespoir, une perte d'intérêt pour les activités autrefois aimé, ou des sentiments de douleur prolongée après une perte . Une fois le diagnostic de dépression établi, les médicaments de traitement et / ou une psychothérapie peuvent aider à ramener la personne déprimée à une vie normale.

Des études ont montré que la dépression chez les personnes âgées peut être traitée avec la psychothérapie.

Diagnostic de la dépression

La première étape à suivre dans le cadre d’un traitement approprié pour la dépression est un examen physique par un médecin. Certains médicaments et certains états, comme une infection virale, peut causer les mêmes symptômes que la dépression, et les médecins doivent éliminer cette possibilité par l'examen clinique et les tests de laboratoire. Si les causes physiques de la dépression sont enlevées, alors il faut procéder à une évaluation psychologique.

Une évaluation psychologique doit inclure une anamnèse complète des symptômes:

- quand ils sont apparus, combien de temps ils ont duré, comment ils ont été sévères, si ils ont été déjà présents, le traitement...

- le patient consomme de l’alcool ou des drogues, ou il a-t-il eu des pensées suicidaires...

- y-a-t’il eu des cas dans la famille, ils ont été traités ou non...

Le traitement consiste à la fois un traitement médicamenteux (comme l'indique un psychiatre), combiné à une psychothérapie. Pour les formes plus légères de la dépression, la psychothérapie est suffisante. Dans la plupart des formes de dépression est indiqué un traitement combiné (médicaments et psychothérapie).

FaLang translation system by Faboba